Avec le taux d’imposition qui continue d’augmenter en flèche, on est tous en quête des conseils astucieux pour le réduire, même de quelques euros seulement. Et il faut savoir que c’est tout à fait possible de réduire l’impôt sur le revenu en adoptant les bonnes pratiques. Voici nos astuces bien notées pour profiter de cette réduction.

Procéder à des travaux pour la transition énergétique

Vous avez prévu de vous lancer dans vos gros chantiers dans un futur proche. Profitez de votre projet de rénovation pour entreprendre des travaux pour la transition énergétique. Il s’agit en effet d’un moyen de réduire votre impôt sur le revenu de manière considérable. Pour cela, vous pourrez envisager d’améliorer l’isolation thermique du logement ou mettre en place des systèmes de production d’énergie renouvelable. En misant sur cela, vous profiterez jusqu’à 30 % de réduction. À noter que cette réduction s’applique seulement sur un devis ainsi qu’un versement d’acompte réalisé avant le 1er janvier 2018. Après tout, ces travaux seront utiles pour votre confort en général.

Investir dans la loi Pinel

Les investisseurs avisés savent pertinemment que Pinel est l’un des dispositifs les plus connus pour profiter d’une réduction d’impôt. Vous pourrez ainsi vous retrouver avec un taux d’imposition réduite considérablement dans le cadre de votre investissement immobilier. Cependant, il faut d’abord que votre projet respecte certaines conditions que le dispositif lui-même a imposées. Par exemple, le logement doit être mis en location et la réduction dépend de la durée du contrat de bail. En effet, cette réduction peut aller de 12 à 32 % selon le prix de revient de l’investissement. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’examiner soigneusement tous les détails avant de procéder à l’investissement.

Engager un salarié à domicile

Cela pourrait paraître cliché, mais employer un salarié chez vous peut vous permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt. La vérité c’est qu’un salarié qui travaille chez vous permettrait une réduction pouvant aller jusqu’à 50 % des dépenses, notamment plafonnées à 12 000 euros. Plusieurs services vous ouvrent droit à ces services, mais les plus connus sont surtout le soutien scolaire à domicile, la garde d’enfants, les assistances aux personnes âgées ou à mobilités réduites, etc.

Ajouter votre commentaire