Vous avez repéré la maison de vos rêves ? Pourtant, vous n’êtes pas en mesure de l’acquérir pour des raisons financières. En tant que salarié, il est envisageable de demander l’aide d’un organisme de crédit. Sachez néanmoins que toutes les sollicitations financières ne sont pas toujours favorables. Son attribution dépendra de nombreux critères. Découvrez les astuces pour réussir le prêt.

Calculez votre capacité d’endettement

Avant de contacter une banque, il est conseillé de calculer votre capacité d’endettement. Il s’agit en fait de la partie de vos revenus qui pourrait être engagée dans le remboursement mensuel. Pour garantir que l’emprunteur puisse maintenir son train de vie, les établissements de crédit imposent un taux inférieur à 33 %. À l’inverse, les conséquences seraient désastreuses à cause d’un éventuel surendettement. Au vu de l’information, une personne qui gagne 3000 € devrait allouer environ 1000 € par mois. Pour estimer avec précision la proportion, il est judicieux de passer par des simulateurs en ligne.

Disposer d’une situation professionnelle stable

Après avoir déposé votre dossier de candidature, le courtier portera un coup d’œil sur votre type de contrat professionnel. En pratique, les profils avec un CDD ou contrat d’essai présentent des risques par rapport au CDI. De même, il est difficile d’accorder sa confiance aux personnes qui effectuent des professions libérales. Tous ces profils ne disposent pas d’un salaire fixe. Le contrat de travail peut d’autant se faire résilier avant que la somme empruntée soit échue. Dans le cadre d’un CDI, la personne devrait être à son poste depuis plus de deux ans. Cela est gagé de stabilité.

Participez au financement

La plupart des banques ne subventionnent pas 100 % du prix d’un bien. Ceci dit, il ne s’agit pas d’une règle absolue tant que vous possédiez d’une rémunération élevée. Dans le cas contraire, il est nécessaire d’apporter entre 10 et 20 % d’apports sur la valeur totale de l’habitation. Si son coût était par exemple de 100 000 euros, vous devez vous munir de 20 000 euros. Cette information doit être écrite de manière précise dans le document de requête. Par ailleurs, il faut que vous soldiez tous vos dettes antérieures. Pour y remédier, une solution consiste à proposer le rachat de crédit.

Ajouter votre commentaire